29 janvier 2014

24HBD2014

Oui, vous ne rêvez pas, je crée cet article avec 1 an de retard (à une semaine près), et vous comprendrez tout de suite pourquoi en voyant la teneur de mon travail. 
Cette année j'ai opté pour le pinceau feutre.

La contrainte (très peu engageante, cette fois-ci) :

Utiliser les 90 dernière photos publiées sur l'Instagram de l'auteur de BD, Boulet, pour créer une narration. 1 image pour la première de couverture, 1 image pour la 4eme de couverture, et donc 22 pages comprenant chacune 4 cases.

Si mes souvenirs sont bons, j'avais terminé avec 2h d'avance, j'arrivais au bout de l'encre dans mon feutre, qui à tenu bien plus longtemps que ma motivation. Après avoir planché sur le "scénario" pendant presque 3h, le scan des planches et l'étape Photoshop ont été fait avec les pieds et vous comprendrez aisément la dégradation des dessins, au fur et à mesure de l'avancée dans l'histoire.


Les photos imposées sont donc les suivantes :

Et voici donc, mes planches :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire